5 éléments clefs pour la mise en place de la méthode Stage-Gate

5 éléments clefs pour la mise en place de la méthode Stage-Gate

Dans cette série, nous avons examiné les principes, les avantages, les inconvénients et les situations où Stage-Gate fonctionne bien. Cette fois, nous allons nous concentrer sur la mise en œuvre de la méthode Stage-Gate avec un aperçu du processus et des priorités pouvant faire ou défaire un projet de processus Stage-Gate.

Vous avez tout lu sur Stage-Gate ? Vous avez peut-être parlé à quelques collègues managers qui ont l’expérience dans son utilisation ? Vous êtes de plus en plus convaincu que Stage-Gate pourrait vous aider à atteindre vos objectifs en gestion de projet ?

Mais comment mettre en œuvre la méthode Stage-Gate dans votre organisation ou votre département ?

Si vous avez déjà travaillé sur un projet de transformation de process, la structure de mise en œuvre la plus courante de Stage-Gate vous semblera très familière :

  1. Définir le cahier des charges de votre processus Stage-Gate
  2. Concevoir en détail votre process Stage-Gate
  3. Implémenter !

Tout au long de ces étapes, 5 idées clefs reviennent sans cesse comme influence majeure sur le succès (ou l’échec) d’un projet de mise en œuvre Stage-Gate. (Nous examinerons en détail les raisons de cet échec dans nos prochains articles).

Quelles sont ces 5 éléments clefs ?

  1. L’engagement de la direction est essentiel.
    En fournissant le poids nécessaire pour accélérer les tâches (et en protégeant le groupe de travail des besoins concurrents) et en utilisant eux-mêmes le système (et l’information qui en découle), ils démontrent l’importance de l’initiative au reste de l’organisation.
  2. Formation, formation, formation, formation.
    (du groupe de travail Stage-Gate, de la Direction Générale, des parties prenantes, des chefs de projet…)
  3. Tous les intervenants doivent avoir la possibilité de participer à l’élaboration du système.
    Les perspectives des uns et des autres permettront de s’assurer que le processus est réellement adapté à l’entreprise, tandis que le sentiment que chaque personne a joué un rôle dans le processus facilitera l’adoption.
  4. Le système ne plaira pas à tout le monde.
    Comme tout process, Stage-Gate introduit des contraintes, et les contraintes irritent parfois, surtout s’il n’y en avait pas avant. Mais c’est un petit prix à payer pour récolter les bénéfices d’un processus Stage-Gate.
  5. La mise en œuvre de la méthode Stage-Gate n’est pas facile : elle nécessite un engagement, beaucoup de temps et d’énergie.

« Les preuves sont assez convaincantes. Les meilleures entreprises semblent toutes avoir mis en place un processus Stage-Gate, ou un processus similaire. Mais est-ce vraiment la réalité…. Soixante-huit pour cent des entreprises disent qu’elles ont mis en place un processus Stage-Gate, mais à mon avis, seulement la moitié d’entre elles ont raison ; les autres appliquent mécaniquement. La différence réside dans la mise en œuvre. »

Robert G. Cooper – Gagner de nouveaux produits – 5e édition 2017