L’importance de savoir dire non pour un chef de projet

L’importance de savoir dire non pour un chef de projet

chefdeprojet-non

En tant que chef de projet, il est temps de savoir dire non sans soucis !

Savoir dire non ce n’est pas toujours évident… Mais lorsque l’on est chef de projet on se doit de pouvoir le dire sans hésitation. Il faut s’ôter de la tête que de dire non aura une incidence négative sur les résultats finaux du projet. En gestion de projet, il faut savoir refuser des demandes pour mieux gérer son temps, ce qui est d’ailleurs un des fondamentaux de la gestion de projet et de la gestion du temps. Même si ce n’est pas toujours simple…

La difficulté est de dire non sans que cela signifie un conflit. Refuser une demande ou une idée n’est jamais chose facile, et cela peut s’avérer compliquer envers vos parties prenantes qui sont plein de bonnes attentions.

Quelles stratégies adopter lorsque que l’on prononce un « Non » quand on est chef de projet ?

Tout d’abord, très important d’analyser objectivement les demandes en terme de délai, l’étudier et vous justifier. Ensuite, il est apprécié de proposer derrière des alternatives à cette demande pour montrer qu’on est à l’écoute. Même si la demande ne peut pas être acceptée, il existera d’autres possibilités afin de répondre aux attentes de vos parties prenantes sans mettre en péril le résultat final du projet.

En matière de gestion de projet, il est primordial d’être honnête envers vos clients avec vos capacités à répondre à leurs attentes. Le fait de succomber à la tentation de dire oui à tout sur tout n’a rien de bon, et le rendra plus déçu qu’autres choses. Mieux vaut être transparent et garder votre réputation plutôt que de s’engouffrer dans des faux espoirs. Vos clients ou clients potentiels apprécieront toujours votre honnêteté et lui permettra dans un second temps de prendre la meilleure décision possible. Sachez que le refus est l’expression d’une maîtrise de compétences assumée.

A retenir pour un chef de projet : Être diplomate, compréhensif, ouvert, argumenter et trouver une solution alternative. Parfois, les non aussi peuvent être bénéfiques, ce n’est pas un défaut de le dire, c’est même considéré comme une qualité ! L’objectif final étant de trouver ensemble une solution acceptable.

En tant que chef de projet vous pouvez adopter la méthode JEEP (Non non, ce n’est pas la marque de voiture) :

J comme JE > Signe d’engagement
E comme EMOTION > Les votre et celles des autres
E comme EMPATHIE > Prendre en compte les besoins des autres
P comme PRECISER > Préciser votre demande

Méthode JEEP, tirée de Affirmez-vous !, Fréderic Fanget, Editions Odile Jacob 2000.

Alors, toujours aussi difficile et contraignant de dire Non ?